google.com, pub-7151264736602889, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Breaking News

Discours à la jeunesse : Paul Biya revendique la création de 500 000 emplois au Cameroun en 2019

« On peut toutefois se réjouir de ce que, selon les statistiques, un peu plus de 500 000 emplois ont été créés l’an dernier dans le secteur moderne de notre économie », a indiqué Paul Biya, le 10 février dernier. Le président de la République du Cameroun s’exprimait à l’occasion de la fête nationale de la jeunesse célébrée le lendemain.
Dans son discours à l’endroit des jeunes, le chef de l’État n’a pas donné des détails dans les secteurs où les emplois qu’il évoque ont été créés. On ignore aussi s’il s’agit du nombre d’emplois nets. Mais il a ajouté qu’« il faut bien reconnaître que ces efforts, même s’ils sont appréciables, ne sont pas de nature à régler un problème qui tient au fait que notre économie ne crée pas suffisamment d’emplois ».
À en croire le chef de l’État, des jeunes ayant reçu une bonne éducation et une bonne formation au Cameroun ont naturellement les meilleures chances de se comporter en citoyens responsables et d’accéder à l’emploi. Ce dernier problème, selon M. Biya, reste préoccupant. Car, à l’en croire, il n’y a pas en effet, pour le moment, adéquation entre la demande et l’offre d’emploi. « L’État et le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle font tout ce qu’ils peuvent pour apporter des réponses. Le premier par ses recrutements dans la fonction publique et l’armée. Le second par la mise en œuvre de différents programmes d’aide à l’emploi », a néanmoins indiqué le président.
Pour la prospective, le chef de l’État a affirmé que la politique de développement du pays vise à moderniser l’agriculture, à stimuler l’industrialisation, notamment en transformant les matières premières agricoles et minérales, et à développer le numérique. Ce qui pourra ainsi faire baisser les importations, augmenter les exportations et créer de nouveaux bassins d’emplois.
Par ailleurs, a-t-il précisé, le ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique poursuivra ses activités au bénéfice des jeunes dans les domaines de l’éducation civique et de l’intégration nationale, de leur insertion économique et de l’application du Plan triennal spécial jeunes (PTS-jeunes). C’est le cas avec l’initiative « Youth Connekt Cameroon » (programme numérique), récemment lancée à Yaoundé.
Le PTS-jeunes a été prescrit en février 2016 par le chef de l’État Paul Biya. Ce PTS-jeunes doté d’une enveloppe de 102 milliards de FCFA, vise à terme la facilitation et l’accélération de l’insertion économique de 1500 jeunes, dans quatre domaines prioritaires : agriculture, économie numérique, industrie et innovation.
En 2019, plus de 780 000 jeunes ont été inscrits à l’Observatoire national de la jeunesse. 51,06 % d’entre eux sollicitent un financement pour leurs projets d’auto-emploi ou d’entreprise. Environ 2000 jeunes inscrits sont de la diaspora. Près de 22 000 jeunes inscrits ont été référencés à différents guichets de financement et d’accompagnement.                        
                                        source: (Investir au Cameroun)

Aucun commentaire

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE